Le travail d’invention : comment y répondre ?

Le travail d’invention est un sujet proposé dans la deuxième partie de l’épreuve du baccalauréat de français. Retrouvez dans cet article, toutes les informations essentielles pour réussir votre épreuve !

best-cf travail invention

Le travail d’invention est un des sujets proposés au baccalauréat. Il a pour but d’évaluer les capacités du candidat à comprendre un texte et à en saisir les enjeux. Vous souhaitez en savoir plus sur cette épreuve ? Suivez le guide !

Mais avant cela, n’hésitez pas à tester vos connaissances grâce à ce test complet qui vous permettra d’évaluer votre niveau.

Le travail d’invention, en quelques mots

Ici, l’élève doit écrire un texte en lien avec les textes du corpus étudiés durant la première épreuve tout en suivant les consignes données. L’écriture d’invention peut prendre différentes formes. Ainsi, si l’épreuve s’articule autour du domaine de l’argumentation, le travail d’invention peut porter sur :

  • Un article critique, polémique, éditorial…
  • Une lettre ouverte, fictive adressée à un destinataire précis.
  • Un monologue délibératif ou sous forme de dialogue, un discours devant une assemblée.
  • Un récit sous forme de fable, d’apologue…

Le travail d’invention peut également être sous forme de texte narratif. Dans ce cas précis, des modifications et des transformations peuvent vous être demandées :

  • Des transpositions : changement de point de vue, de registre, de genre…
  • Des amplifications : poursuite d’un texte, insertion d’un monologue ou dialogue dans le texte d’origine, développement d’une ellipse à caractère narratif…

Comme vous pouvez le constater, le travail d’invention est une épreuve aux multiples facettes. Mais gardez toujours en tête : cet écrit consiste à inventer tout en mettant en avant son esprit créatif dans le but d’être le premier à créer quelque chose de nouveau.

Réussir son écrit d’invention : comment faire ?

Pour réussir son travail d’invention, certaines règles et principes sont à respecter. En effet, bien que le sujet vous attire et vous semble “séduisant”, cette épreuve demande de la rigueur et de la méthode. Eh oui ! Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce travail est aussi difficile que les autres sujets.

Tout d’abord, lisez bien la consigne et vérifiez que vous l’avez bien comprise. Vous pourrez ainsi identifier le genre de texte à produire et éviter les faux-pas.

Ensuite, lisez les instructions données puis identifiez les différentes contraintes indiquées dans le sujet (soulignez les mots importants est un bon moyen 🙂 ).

Demandez-vous également quel est le registre littéraire du texte à produire. C’est un critère essentiel à ne pas négliger. En effet, à chaque registre correspond une forme d’écriture qui lui est propre. Par exemple, si on vous demande de faire l’éloge d’une personne, veillez à utiliser un vocabulaire propre à la louange, une ponctuation expressive…

N’oubliez pas de vous référer à vos textes du corpus pour rédiger votre texte. Ils peuvent vous servir de modèle (en cas de réponse à une lettre, par exemple) ou d’illustration pour écrire votre propre texte.

Enfin, utilisez un vocabulaire adapté et un niveau de langue (courant, soutenu…) approprié. Pour le savoir, les consignes peuvent vous éclairer 🙂

Ecriture d’invention : quels sont les critères évalués ?

Via votre travail d’invention, l’examinateur pourra évaluer certains éléments comme :

  • Votre capacité à respecter les consignes et les différentes contraintes d’écriture.
  • Votre manière d’argumenter, vos qualités d’écriture et la richesse de vos idées.
  • La cohérence de votre texte avec celui d’origine.
  • Votre expression, votre style, votre niveau de langue.

Maintenant, c’est à vous 🙂 Bonne chance à tous !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *